fbpx
Perdre du poids en céto: faut-il VRAIMENT manger plus de gras?

On prend un petit instant pour vous préciser que les idées développées ici sont à prendre dans un contexte de tentative de perte de poids. Chaque personne a une situation différente et des besoins différents. Mais si vous faites partie de ces gens qui cherchent à perdre du poids en cétogène et qui n’obtiennent pas les résultats escomptés, cet article peut vous intéresser.

Si on se balade un peu sur les groupes de discussion francophones parlant d’alimentation cétogène, la réponse universelle à toutes les questions donne parfois l’impression d’être toujours: “Mange plus de gras!”. Tu es fatigué ? “Mange plus de gras!” Tu n’aimes pas ce que tu manges ? “Mange plus de gras!” Ton mari a quitté la maison ? “Mange plus de gras!” Tu ne perds pas de poids alors que tu fais bien tout comme il faut? “Mange plus de gras!”

Et pourtant, comme toujours, ce n’est pas aussi simple et binaire que ça. Et on va tenter de vous expliquer simplement pourquoi.

Les proportions cétogènes, d’où viennent-elles?

Les origines de la céto

Pour un petit rappel historique, on a commencé à parler d’alimentation cétogène dans les années 20. A l’origine, cette alimentation était utilisée pour traiter les enfants épileptiques sur qui les médications classiques ne fonctionnaient pas. Les ratios de macronutriments étaient très proches des ratios conseillés encore aujourd’hui.

A savoir: 5% de glucides, 15% de protéines, et pour le reste, 80% de lipides.

Quand on dit “très proches”, vous comprendrez que c’était un euphémisme. Ce sont exactement les chiffres qui reviennent tout le temps.

Cette alimentation était proportionnée ainsi dans deux buts:

1 – Que les enfants aient assez de protéines pour continuer correctement leur croissance.

2 – Que les enfants aient assez d’énergie/de calories pour continuer leur croissance.

Êtes-vous un enfant épileptique en pleine croissance ?

enfant en pleine croissance

On va faire un petit pari. On parie que si vous êtes en train de lire cet article, vous n’êtes pas un enfant, et vous n’êtes pas en pleine croissance. Et on parie aussi qu’à l’heure actuelle, un de vos buts n’est pas de croître, mais bel et bien de perdre du poids, et plus précisément du gras.

Si vous n’avez pas de but de perte de poids mais que vous êtes quand même en train de lire cet article, nous nous permettons de vous féliciter. La curiosité intellectuelle est certainement une des plus grandes qualités de l’être humain, continuez comme ça !

En partant de ce constat, vous semble t-il normal de consommer dans les mêmes proportions qu’un enfant qui cherche à grandir et qui n’a pas de poids à perdre ?

Les bases du cétogène: où trouve-t’on notre énergie?

On a souvent tendance à présenter l’alimentation cétogène avant tout comme une alimentation riche en gras. On est nous même, ici, parfois, coupables de cela. Même si on essaye d’éviter ça de plus en plus. Mais la réalité, c’est que l’alimentation cétogène est avant tout une alimentation pauvre en glucides, dans le but que l’organisme brûle plus de gras. Et c’est dans cette nuance que se trouve l’information importante.

Où-est-ce que l’organisme trouve son énergie en cétogène?

Comme on vient de le dire, le but d’une alimentation cétogène est de faire en sorte que le corps favorise le gras en tant que source d’énergie par rapport aux glucides. Le gras qu’il va utiliser comme source d’énergie, le corps a deux façons de se le procurer:

  • Il peut puiser dans ses propres ressources, et vider les stocks de gras précédemment accumulés.
  • Il peut utiliser le gras apporté par l’alimentation.

Et le corps, dans toute sa prévoyance acquise au fil de millions d’années d’évolution, ne va pas se laisser surprendre. Il n’est pas du genre à danser tout l’été pour être pris au dépourvu quand la bise fut venue. Oh que non. Il va donc toujours prioriser les apports alimentaires plutôt que puiser dans ses stocks de sécurité durement acquis.

Parlons du fait de PERDRE DU POIDS.

Et pourtant, malgré cela, on est toujours incité à manger plus de gras. Au point que beaucoup des gens qui comptent leur macros sont persuadés que leur quantité de gras mesurée est un objectif à atteindre. Ce n’est pas le cas quand on cherche à perdre du poids. C’est une limite à ne pas dépasser.

Oui, si on est déjà au poids souhaité, qu’on a plus particulièrement de gras à perdre, et qu’on souhaite continuer à déborder d’énergie tout en profitant des bienfaits de l’alimentation cétogène, LÀ, ça sera une bonne idée d’y aller à fond sur le gras.

Mais quand on est en train de chercher à perdre, l’argument “il faut manger plus de gras sinon tu vas manquer d’énergie” ne tient pas. On a déjà plein d’énergie sur nous ! Stockée dans nos cellules adipeuses. Et on cherche justement à s’en débarrasser!

Ce qui est triste dans cette histoire, c’est que du coup les groupes de discussion pullulent de messages du type : “Je ne comprends pas, je mange bien tout comme il faut, je prends plein de gras, et pourtant je ne perds pas de poids :(“. Et bien évidemment, vous aurez déjà deviné la réponse qu’on leur donne le plus souvent. Peut être l’avez vous déjà vous même entendue : “Mange plus de gras!”.

commentaires sur les reseaux sociaux sur l'alimentation cétogène

Je récapitule donc pour être bien clair. OUI, l’alimentation cétogène vous transforme en machine à brûler du gras ! Mais, votre corps, si il a le choix entre brûler le gras que vous mangez et le gras que vous avez déjà en stock, il choisira toujours de brûler le gras alimentaire en priorité! Et si il a eu assez de gras alimentaire pour répondre à ses besoins, il n’aura pas de raison de piocher dans les stocks. Simple 🙂

Le gras est un levier!

Il y a une maxime qui revient souvent sur les groupes de discussions cétogènes américains. “Carbs are a limit, Protein is a goal, Fat is a Lever”. Traduit grossièrement, ça veut dire “Les glucides sont une limite, les protéines un objectif, et les graisses un levier”. Ce que cela veut dire, c’est que votre consommation de gras, c’est là que vous devez agir pour moduler votre perte de poids. On garde les glucides bas (c’est une limite) et on ne baisse surtout pas les protéines (c’est un objectif). Vous voulez perdre un peu plus vite ou casser une période de stagnation ? Baissez un peu vos apports en lipides. Vous voulez stabiliser votre poids, arrêter de perdre ? Augmentez un peu vos lipides.

C’est vraiment aussi simple que ça.

Poussons le raisonnement à l’extrême…

C’est un article de La Céto Sympa ici. On a donc bien évidemment de sources scientifiques à vous donner. Et c’est là que ça devient VRAIMENT intéressant.

Regardons ensemble cette étude de 2018 testant pendant 4 mois l’impact d’une alimentation cétogène à très basses calories sur une population de personnes en situation d’obésité.

Le processus a suivi ces personnes pendant plusieurs mois alors qu’elles suivaient une alimentation très basse en calories (environ 1000 par jour en moyenne), à hauteur de 50% protéines, 35% lipides et environ 15% de glucides.

Ces pourcentages peuvent sembler élevés, mais ne correspondaient en moyenne qu’à 1g de protéines par kg (pour minimiser la perte de masse musculaire), et des glucides maintenues en dessous de 50g par jour (comme c’est très souvent le cas dans les études, on les descend rarement à 20).

Dans cette situation, les participants ont perdu en moyenne près de 20 kilos sur la durée, sachant que le dernier mois comprenait une réintégration progressive des glucides.

Plusieurs choses intéressantes à noter:

1 – Au coeur de l’expérience, à savoir aux tests à 40 et 80 jours, les participants étaient très clairement en cétose. Avec une cétonémie moyenne aux alentours de 1. On peut être en cétose en mangeant 50% de protéines et 35% de lipides! Tant que les glucides sont assez bas.

2 – Leur métabolisme de base (la dépense énergétique au repos) n’a que très peu baissé. Contrairement aux attentes des chercheurs. Et contrairement à d’autres études (ici, et ici par exemple) testant l’évolution du métabolisme de base des personnes suivant une alimentation très basse calories.

3 – Sur les 20 kilos de perdus, seulement 2 kilos étaient de la perte de masse musculaire. Le reste étant de la masse grasse et de l’eau. Encore une fois contrairement aux études précédentes sur les régimes à très basses calories.

Qu’est-ce qu’on retire de tout ça ?

Les chercheurs attribuent les très bon résultats de la conservation du métabolisme de base à une très bonne conservation de la masse musculaire.

Et ces chiffres prouvent très clairement que l’on peut être en cétose, et perdre beaucoup de poids, en se contentant de limiter les glucides mais sans pour autant se rendre malade à essayer de manger plus de gras. Le plus important au final étant de s’alimenter de façon à conserver le maximum de masse musculaire.

Est-ce que c’est exactement ça qu’on vous conseille ? Non, vraiment pas. Le but de cette démonstration était, comme indiqué, de pousser le raisonnement à l’extrême.

…avant de revenir dans la nuance.

Manger plus de gras pour perdre du poids en céto

Mettons un peu de nuance maintenant. Nous ne sommes pas en train de vous dire de supprimer quasi totalement le gras de votre alimentation si vous voulez perdre du poids! Notre objectif reste toujours le même: vous aider à atteindre vos objectifs! Et de la façon la plus sereine, la plus plaisante et la plus efficace possible.

Le message qu’on essaye de faire passer ici, c’est que vous n’avez pas non plus besoin de vous gaver de gras pour réussir en cétogène, ou de chercher à en rajouter à tout prix.

Surtout si vous faites partie de ces nombreuses personnes qui nous disent se sentir “écoeurées à force avec tout ce gras”. Rappelez-vous qu’il n’y a aucun mal à en manger un peu moins. Surtout si vous restez sur les fondamentaux: manger faible en glucides et manger suffisamment de protéines pour conserver votre masse maigre et avoir la meilleure satiété possible.

En revanche, si ça vous fait plaisir d’en rajouter partout. Et si vous êtes à l’aise avec le fait de perdre un peu plus lentement, allez-y ! Faites-vous plaisir ! Chacun a son propre parcours et est maître de ses propres choix.

Mais si vous êtes frustrés de votre manque de résultats, ou que ça va un peu trop lentement à votre goût, pensez à tout ce dont on vient de parler. Et rappelez vous que baisser un peu ses lipides est aussi une option valide, quoi qu’on puisse en dire. Ce n’est pas ça qui va vous faire sortir de cétose, et ce n’est pas ce qui va vous empêcher de perdre du poids, bien au contraire.

En résumé.

On tient vraiment à être extrêmement clairs sur le sujet. Cet article est destiné aux personnes en situation de surpoids, qui ne perdent pas ou peu avec l’approche classique et qui le vivent comme un problème !

Si par exemple, vous êtes une personne qui n’a plus de poids à perdre et qui en plus fait beaucoup d’exercice, alors là, oui, vous allez devoir forcer sur le gras pour avoir assez d’énergie ! C’est le cas de notre copain Low Carb Frenchie par exemple. Allez voir son blog! Il a plein de super recettes et il a même un guide pour vous aider à manger plus de gras.

Si vous suivez l’approche classique et que cela marche bien pour vous. Ne changez pas non plus une équipe qui gagne ! Vous aurez le temps d’y repenser plus tard si jamais vous atteignez un palier qui vous frustre.

Pour tous les autres, souvenez-vous de ce point de détail important.

En cétogène, votre corps tire 80% de son énergie du gras. Mais l’ensemble de ces 80% n’ont pas nécessairement besoin de venir de votre alimentation.
Et ça, la science le prouve.
Une partie de ces 80% peut venir du surpoids que vous cherchez à perdre! Manger un peu moins de gras ne vous empêchera pas d’être en cétose, tant que vos glucides sont assez bas.

Suivez votre propre parcours!

Bien évidemment, ne vous contentez pas de nous croire sur parole (c’est un conseil qui ne s’applique pas qu’à nous, mais bien à tout ce que vous pouvez lire sur internet)!
La nutrition n’est pas une science exacte.
Et encore moins une science universelle.
Cette approche ne marchera peut-être pas pour vous, mais la science prouve que c’est une approche qui peut fonctionner.

Faites vos propres expériences ! Analysez ce qui marche sur vous! La prochaine fois que vous atteignez un palier, essayez 🙂 Un café gras de moins par-ci ou une cuillère d’huile en moins par-là, ce n’est pas le bout du monde 😉.

Essayez de trouver l’équilibre qui vous convient entre énergie, plaisir et résultats. Votre équilibre sera peut être différent de celui de votre “voisin”, mais c’est très bien comme ça, c’est VOTRE parcours!

chacun son parcours pour la perte de poids

N’hésitez pas à nous expliquer votre parcours, vos choix dans les commentaires! La communauté cétogène est diverse et les opinions variées. Mais on se rejoint tous sur le fait que la priorité est de diminuer les glucides, et que c’est ÇA le plus important.

Et, la semaine prochaine, on vous montrera DANS LA PRATIQUE comment François a appliqué ces conseils pour relancer sa perte de poids après une période de maintenance plus ou moins subie de presque un an ! (Car, oui, ça n’arrive pas qu’aux autres :p ).

Si cet article vous a plu, ou aidé, et que vous pensez qu’il peut aider d’autres personnes, n’oubliez pas de le partager!

Cet article a 34 commentaires

  1. Très bel article qui va me réconcilier avec le cetogene car trop de gras avec un bypass c’est pas facile. Merci

  2. Bonjour, excellent article,je n’arrête pas de le répéter de limiter le gras exogène en perte de poids,dans tout les forums on parle de fat bomb et après on se plaint de plateau dans sa perte de poids !
    Un conseil svp, pour les protéines que faut il prendre en compte 0.8 g par kilos sur le poids de forme ou sur le poids que l’on fait a l’instant t.? 1g par kilos ou 0.8g?

    1. Merci pour ton retour Gégé, c’est justement cette mentalité qu’on essaye de faire évoluer pour le mieux 🙂
      Pour ce qui est des protéines, le mieux est de les calculer sur le poids de forme. Nous, plus on recherche le sujet, plus on est tenté de ne pas conseiller de les limiter. Mais en attendant, si on regarde du coté des recommandations des Dr Phinney et Volek, qui sont quand même un peu les références sur le sujet de l’alimentation cétogène, ils conseillent de ne pas descendre en dessous de 1.2g/kg de poids de forme, pour les plus sédentaires.

      Si jamais tu lis l’anglais, voici la source complète: https://blog.virtahealth.com/how-much-protein-on-keto/

  3. Très bon article en effet. Je n’ai rien appris ce sont des choses que je connais déjà mais c’est très bien écrit. Je vois souvent dans les forum et autres blog “manger plus de gras” et là je suis contente de voir des gens qui sont réalistes, intelligents, qui se sont renseignés et qui sont intéressants à lire.
    Bravo pour votre blog.

  4. Merci pour votre article. Je vais le mettre à profit et suivre les macros indiqués, 15 gG/93gP/89gL

  5. Merci à vous deux pour cet article !
    Après 9 mois de céto sans perte de poids et même + 3 kg je reprends tout à zéro. J’ai perdu un temps fou et le moral est bas.
    Maintenant je prends comme référence votre calculateur de macros et je vais m’y tenir fermement. Nouveau départ !
    J’espère enfin être au début d’une bonne période grâce à vos conseils et grâce à vous j’aurai plus de chance d’éviter une deuxième prothèse de genou.

    1. Bravo pour ta persévérance en tout cas ! Mais est-ce vraiment 9 mois de perdus ? Pour beaucoup la perte de poids n’est qu’une petite partie des bénéfices ressentis, qu’en est-il pour toi ?

      1. Pas d’effets positifs sur les douleurs de fibromyalgie ni d’arthrose hélas.
        Mais je continue.

  6. bonjour, c’est pour moi l’article qui tombe a pic !! depuis mai ma diététicienne m’a fait un programme sans pâte, riz, pain etc… m’intéressant au sujet j’ai découvert le monde de l’alimentation cétogène , j’ai donc commencé a appliquer ses principes, j’ai perdu rapidement 5 kilos et maintenant je stagne complétement ( ce qui est hyper frustrant ) , je comprends mieux l’esprit levier des lipides .
    pourtant je n’atteint pas souvent l’objectif complet des lipides et parfois même celui des glucides ( – de 20g certains jours) .

    1. Et c’est parfait, comme ni les lipides ni les glucides ne sont un objectif 🙂 Ces chiffres sont une limite à ne pas dépasser 🙂

    2. Je n’arrive pas à perdre du poids! Mais je descend tout doucement! Un kg en trois mois! Mais je suis âgée et certainement pas assez d’exercices! L’avantage est que j’ai perdu 6 cm de tour de taille et les paquets de graisse que j’avais sur l’intérieur des cuisses disparaissent peu à peu et cela sans avoir faim! Cette diète me convient parfaitement! Quasi plus de gaz ,digestion parfaite,fini les effets de lourdeur après les repas!

  7. Merci François et Elodie, pour ce superbe article, je suis ravie d’apprendre que je peux augmenter les protéines et diminuer les lipides…

  8. Combien de gramme de lipides par jour

    1. Cela dépendra de toi, de tes besoins, n’hésite pas a aller te faire une idée sur notre calculateur 🙂

  9. Bravo! Cet article fait réfléchir !!
    Je voulais juste souligner que l’étude que vous mentionnez comporte une vraie limite calorique globale: 1000 calories par jour! C’est très peu pour des personnes en surpoids/obèses…Or, c’es DANS cette limite de chiffre absolu de 1000Cal, qu’on propose un arbitrage de valeurs RELATIVES (=des pourcentages) de Gl, Prot…
    La pensée en chiffres relatifs/absolus…ce peut être compliqué…

    1. Tout a fait d’accord avec toi. D’ailleurs il y a tellement plus a analyser dans cette étude ^^ Le but était surtout de présenter de façon claire, et avec un exemple extrême (franchement, ce n’est pas une approche qu’on conseillerait même à des gens que l’on aime pas :p ) une information simple: on peu aussi perdre du poids et être en cétose avec un apport en gras alimentaire plus que limité 🙂 Le choix de passer en pourcentages est fait car c’est la façon dont beaucoup de gens réfléchissent leurs macros en cétogène, et ces pourcentages sont d’ailleurs nuancés juste après.

      1. Perdre du poids c’est une chose, ne pas en reprendre c’en est une autre! Dans tous les régimes de baisse de calories on perd du poids! D’après ce que j’ai lu dans les études sérieuses, toutes les limitations en calories (très en dessous des normales journalières) ont fait perdre du poids, puis reprendre du poids précédent et avec un plus! Donc pour moi cette étude n’est pas concluante car sans suivi sur la durée.

        1. Oui, c’est d’ailleurs ce que j’essaye d’expliquer dans l’article (mais peut être pas assez bien apparemment 🙁 ). Toutes les alimentations très basses calories entraine une forte baisse du métabolisme, rendant quasiment impossible le fait de ne pas reprendre du poids par la suite sans continuer à suivre un régime drastique par la suite. On est parfaitement d’accord. Et c’est ça la partie intéressante de cette étude: dans celle ci, pas de perte de métabolisme significative de mesurée, c’est justement ça la nouveauté intéressante !

          Cela dit, on reste dans le point de détail, le but ici n’était pas de faire la défense du régime très basse calorie. Juste d’appuyer sur le fait que l’on a pas besoin de manger 80% de gras pour être en cétose, et aussi sur le fait que la notion de “Tu ne perds pas de poids parce que tu ne mange pas assez gras” est fallacieuse.

  10. Excellent article , il m’a bien ouvert les yeux !!!! super explication !! merci beaucoup Francois….

    1. Bonjour François, depuis maintenant un mois je suis le régime kéto sans beaucoup de succès, j’ai coupé les glucides au minimum et je ne mange pas autant de gras que certains sites mentionnent. Je n’ai perdu que 3 ou 4 livres et je pensais que je ne mangeais pas assez de gras mais il semble que se ne soit pas la raison. J’ai toujours eu beaucoup de difficultés à perdre du poids, mon corps ne se laisse pas faire facilement… que me conseilles-tu? merci à l’avance

      1. Je ne comprends pas vraiment ta question, tu dis que tu n’as pas beaucoup de succès, mais en même temps tu dis que tu as deja perdu 3 à 4 livres en un mois (ce qui est vraiment bien). Ma question est donc: comment définis tu le succès ? Poids ? Mensuration ? Tu cherches à perdre du poids ou à perdre du gras ? Energie ? Psychologie ? autre chose encore ? sans savoir ça, difficile de répondre ou de conseiller 🙂

  11. Votre site est je pense le meilleur , je me suis abonnée a beaucoup de sites qu’ils soient canadien ou francais !! aucun ne m’a donné satisfaction , sans compter leur agressivité souvent …aujourd’hui je me désabonne de tous pour rester sur le votre que je trouve beaucoup plus juste ..et un grand merci pour votre livre que j’ai acheté et qui est génial ….

  12. Bonjour

    je me permets de vous poser 2 questions concernant mes débuts en kéto (attaquée lundi ^^) : sachant que je compte mes macros scrupuleusement (grâce à votre calculateur de macros), il arrive que certains jours les calories soient dépassées bien que mes macros soient justes (je fais en sorte de ne pas dépasser les lipides, j’arrive assez bien à atteindre mon quota de protéines et les lipides c’est selon ms je suis + ou – toujours près de ce que je dois absorber). si je compte mes macros, dois-je m’inquiéter que les calories ne correspondent pas aux 1680kcal/jour que votre calculateur m’a annoncé ?

    ensuite j’ai lu plusieurs choses sur le beurre de cacahuètes, sachant que je m’autorise de 20 à 40g de dakatine (qui a 2 fois moins de glucides que tous les beurres de cacahuètes aperçus sur internet et en supermarché) tous les 2 jours. il semblerait que certains désapprouvent l’ingestion d’arachides et de pâte d’arachides … qu’en pensez-vous ? puis-je en manger raisonnablement comme je le fais déjà ? ou dois-je attendre d’être en cétose pour l’introduire ?

    sachant également que je fais du crossfit 3-4 fois/semaine …

    je vous remercie par avance pour vos réponses et encore merci pour votre site <3

    1. Tous les outils permettant de calculer macros et calories sont tous extrêmement approximatifs de toute façon, donc ne t’en inquiète pas trop, et priorise le comptage des macros.

      Pour le beurre d’arachide, il peut être inflammatoire pour certaines personnes, pas pour d’autres, c’est à toi de voir si ça te convient. On utilise nous même très souvent la Dakatine dans nos recettes ^^

      1. Merci François votre site est ma bible ^^ vous faites un super travail et pour les débutants comme mwa c’est une véritable référence !!! <3

  13. Voilà un article super intéressant et qui m’a appris beaucoup de choses ,merci.Bon travail 🙂

  14. Merci beaucoup pour votre article . J’aurais toutefois une petite question pour vous . Je suis à mes début dans cette alimentation. Donc je me demande, Si je coupe sur les lipides, je risque d’avoir faim plus rapidement donc de manger plus souvent ? Est ce normal au début de manger plus souvent ou faut il accepter la sensation de faim jusqu’à ce que notre corps s’habitue?

    1. Pas forcément. En général ta satiété sera plutôt liée au fait que tu ai mangé assez de protéines ou pas. Le gras a un impact aussi, mais pas aussi puissant. Bien sur, tout ça c’est en général, les réactions individuelles peuvent varier. Et pour répondre à ta question, en général c’est une alimentation qui amène à manger moins souvent,et beaucoup de personnes en alimentation cétogène ne visent qu’un a deux repas par jour. Mais franchement, au début, c’est pas le plus important. Le plus important c’est de faire cette découverte à ton rythme (alimentaire), de laisser ton corps s’habituer au pauvre en glucides, et surtout, surtout, de se faire PLAISIR 🙂

  15. Merci à vous deux de remettre les pendules à l’heure..
    J’ai effectivement constaté que je stagne depuis une bonne année, me réjouissant de pouvoir manger à ma faim en consommant du gras mais sans perte de poids. Donc maintenant c’est un petit peu de gras dans ma salade et un petit peu pour rôtir mes viandes et le poids recommence à descendre lentement mais il descend.
    Encore un grand merci pour votre article.
    Anita

  16. Bonjour et merci pour cet article absolument intéressant, pareil pour moi cela va me réconcilier avec l’alimentation cétogène et reprendre tout à zéro.
    En effet, depuis le temps que j’essaie de pratiquer cette méthode, je n’arrive pas à perdre 1g, pas étonnant si je rajoute du gras au gras déjà cumulé dans mon corps.
    Du coup je te remercie vraiment profondément François , maintenant il faut que je me familiarise avec les macros .
    à bientôt pour un Coaching 🙂
    Farida Théna

  17. Je ne suis pas un expert en dièt cétogène, mais je n’avais jamais vu la cétose de ce point de vue.

    Très instructif, merci!

  18. J’ai un petit problème, avec un autre calculateur, on m’avait donné
    Glucides 20grs
    Protéines 53grs
    Lipides 81grs
    Calories 1023
    Avec votre calculateur
    Glucides 13grs
    Protéines 74grs
    Lipides 79grs
    Calories 1062
    Mon problème les glucides depuis un mois je tourne entre 10 et 20 pour les glucides, cela me paraît difficile de me tenir tous
    les jours a 13grs de glucides, faudrait-il éliminer tous les légumes ? car c’est principalement dans les légumes que je prends les glucides.
    Par contre je suis très contente de ton article, car j’ai souvent de la peine à atteindre les grammes de lipides, donc je vais peut-être pouvoir maigrir plus vite en ne me forçant pas sur le gras. Depuis 5 semaines, j’ai perdu 2 kilos. J’espère en perdre encore 2 d’ici le 1er octobre car je vais subir une opération de la hanche et ce sera moins de kilos à transporter quand je devrai me déplacer avec les cannes anglaises.
    Merci pour tous les articles et recettes que vous nous donner.
    J’aime beaucoup votre livre de recettes

    1. Entre 10 et 20 g de glucides, c’est très bien ! Si tu as envie de rajouter des légumes à tes plats, privilégie les légumes verts qui sont les moins glucidiques. Avec ça, difficile d’en consommer trop 😉
      Ensuite, l’objectif que tu dois surtout viser est de consommer assez de protéines, c’est le plus important à respecter. Une fois que tu as ton quotas de protéines, ça devient plus facile de gérer le reste et la satiété avec !
      Bon courage pour ton opération, on espère que tout va bien se passer pour toi !

  19. Bonjour,
    Je viens de reprendre l’alimentation cétogène …après l’avoir suivie un an et arrêtée 6 mois …
    J’ai fait partie de ces gens à qui on a conseillé plus de GRAS…et non seulement j’i peu perdu ..et mm repris ..4 kgs a l’arrêt!!… mais si J’ai choisi de la reprendre c’est parce qu’apres cet arrêt j’ai pu évalué à quel point je me sens mieux sans le sucre!!!…et donc MERCI car à la lumière de votre article je vais diminuer considérablement les lipides …merci pour votre article!!!!!

Laisser un commentaire

Fermer le menu