fbpx
Crumble aux pommes sans pommes

Vous pensiez devoir renoncer à jamais au crumble aux pommes en adoptant une alimentation cétogène? Cette fois, j’ai repoussé une nouvelle fois les limites de la céto en vous proposant ce dessert à seulement 5,8 g de glucides par part ! 🙂

On a juste été bluffés par le goût et la texture qui ressemble presque à la pomme ! On retrouve bien le fondant, l’acidulé et même un petit goût de pomme ! François était très perplexe à l’idée d’utiliser un légume qu’il n’aime pas particulièrement dans un dessert. Alors, l’utiliser pour imiter la POMME était une idée encore plus saugrenue 😀 Et pourtant, c’est une idée qui fonctionne!

Je vous laisse découvrir la recette, et on discute juste après de cet ingrédient magique 😉

Ingrédients pour 6 parts

Pour les « pommes caramélisées »

  • 560g chayote
  • 50g beurre 
  • 2 cs Jus de citron jaune
  • 60g Erythritol
  • 3 cc cannelle
  • 1/2 cc sel 
  • Un peu d’Eau
  • 1/4 cc gomme Xanthane (facultatif mais donne l’aspect collant du caramel 😉 )

Pour le crumble

  • 125g poudre d’amande
  • 40 g amandes grillées
  • 40 g noisettes grillées
  • 1 cs PureVia  ou Truvia
  • 1/4 cc sel
  • 95 g beurre

Préparation du crumble aux pommes

Les « pommes caramélisées »

1. Éplucher, dénoyauter et couper les chayotes en cubes de 2 cm de large environ. Dans une casserole à feu moyen, faire fondre le beurre puis faire revenir la chayote dans le beurre pendant 1 min.

chayote
Chayotes
chayotes coupées en deux
Chayotes épluchées et coupées en deux
Chayote dénoyautée

2. Ajouter tous les ingrédients sauf la gomme xanthane. Porter à ébullition et laisser cuire sur feu doux pendant 25 mins, jusqu’à ce que ce soit fondant. (la fourchette doit s’enfoncer sans résistance dans la chayote) 

3. Deux minutes avant la fin de la cuisson, saupoudrer la gomme xanthan et mélanger.

Les “pommes caramélisées”

La pâte à crumble

  1. Mixer grossièrement les amandes et noisettes au robot mixer (on utilise celui-ci)
  2. Dans un grand bol, mélanger la poudre d’amande, les noix mixées, la PureVia et le sel.
  3. Ajouter le beurre en dés et mélanger avec les doigts grossièrement. Puis réserver.
Pommes et pâte à crumble

Le crumble aux pommes

  1. Préchauffer votre four à 180°C.
  2. Placer les « pommes » dans le moule, recouvrir de la pâte à crumble en la déposant en petits morceaux.
  3. Enfourner à 180°C pendant 35 min.
crumble aux pommes à enfourner
Crumble aux pommes prêt à être enfourné

Au niveau des macros ça donne quoi?

Pour une part de crumble aux “pommes” :

Calories410 kcal
Lipides38,2 g
Glucides5,8 g
Protéines9,6 g

Astuces et conseils du chef pour réussir votre crumble aux pommes

  • N’oubliez surtout pas la touche de citron, c’est elle qui va donner ce petit goût acidulé de pomme dans votre crumble 😉
  • Choisissez vos chayotes avec une peau lisse sans épines et avec le moins de rides possible. Elles auront ainsi une texture plus tendre !
crumble aux pommes

L’ingrédient magique en céto : la chayote

La chayote est un légume de la famille des cucurbitacées tout comme les courgettes, citrouilles, concombre. Elle pousse dans les pays au climat chaud et tropical. Selon le pays/île où on la trouve, elle a son propre petit nom : Chayote en Guyane et en Espagne, Christophine aux Antilles, Sousou à l’île Maurice, Chouchoute aux Seychelles.

champ de chouchou à la réunion
Champ de chouchou à La Réunion

Si vous connaissez d’autres façon de l’appeler, on est curieux de le savoir ! Partagez-le en commentaire!

Nous, on l’a découvert à La Réunion, l’île où nous avons grandi. Là-bas, on le nomme « chouchou » et on le déguste surtout en gratin, ou dans un cari (plat typique à base de viande ou de poisson). 

D’ailleurs, si vous avez envie de découvrir la cuisine réunionnaise, nous vous proposons la recette du gratin chouchou, et celle du cari porc chouchou dans notre livre de recettes céto disponible ici.

Si vous ne connaissez pas, son goût est assez neutre. Il peut donc aussi bien convenir dans des mets salés que sucré. On peut même l’utiliser dans des gâteaux ! 

Particularités multiples

chouchous du marché

Aspect extérieur

La chayote a une peau lisse ou épineuse. Sa texture est dure comme une pomme et elle possède un noyau central.

Plus elle est jeune plus la peau est fine et facile à éplucher à l’économe. Sa chair est tendre et aqueuse et le noyau est tendre et comestible.

Plus elle est âgée plus la peau est épaisse et dure. Sa chair est ferme et sèche, proche de la pomme de terre. Dans ce cas, il est plus judicieux de la cuire dans l’eau avec la peau et de retirer la chair à l’aide d’une cuillère après cuisson.

Goût et texture

Pas facile de décrire le goût et la texture ce légume bien particulier ! On pourrait rapprocher son goût d’une courgette. Sa texture, elle, se rapprocherait plutôt d’un mix entre une citrouille et une pomme de terre.

Feuilles comestibles

À La Réunion, on déguste même les jeunes pousses des chayote poêlées avec de l’ail à la façon d’une poêlée de haricots vert. Vous connaissez peut-être le fameux sauté de brède chouchou ?! 

Comment le cuisiner autrement qu’en crumble au pommes?

Une fois épluché, cuisinez-le à la manière d’une courgette : en tagliatelle, au wok, en salade, avec de la raclette, en tartiflette, en cari, en gratin… 

Les possibilités sont très grandes et à moins de 4 g de glucides aux 100 g, on a de quoi pouvoir se faire plaisir en céto 🙂

Où en acheter ?

En France, on en trouve dans la plupart des épiceries asiatiques, certains hypermarchés rayon fruits et légumes tropicaux, et dans certains magasin bio.

Dans les îles et en Asie, on en trouve très facilement sur les marché locaux.

La chayote n’est pas un légume pouvant pousser dans les pays à climat tempéré. Néanmoins, on peut en trouver en provenance d’Espagne si on veut éviter d’acheter des produits qui ont fait un très long voyage à travers le monde.

Vous connaissiez la chayote ? Vous l’avez déjà cuisiné? On est curieux d’avoir vos idées recettes avec ce légume. Partagez-les en commentaire !

En tout cas, on espère que cette recette de crumble aux pommes vous a plu et que vous serez bluffés autant que nous. On a hâte de connaître votre avis! 

N’oubliez pas de partager la recette et vos photos sur les réseaux sociaux. Taggez @lacetosympa avec le #lacetosympa pour qu’on puisse voir votre oeuvre !

Et n’hésitez pas à poser vos questions et suggestions en commentaire, nous serons ravis d’y répondre !

Cet article a 8 commentaires

  1. Quelle superbe idée !!

    Je vais m’empresser de trouver ce légume pour tester cette recette !

    Merciiii à vous !!

  2. Un vrai régal surtout la chayote vivement une recette de pâte pour en faire une tarte tatin.Merci

  3. Pour ma part, je l’ai tenté ! La chayote donne la même consistance que la pomme donc avec le “caramel” ça passe nickel !! Par contre, moi je n’aime pas du tout la stévia, j’avais mis des pépites de chocolat noir dans le crumble en me disant que ça pourrait un peu “casser” le gout, mais non. La prochaine fois, je le ferai sans édulcorant car je suis sure qu’entre les noisettes, les amandes et les pépites de chocolat, ça doit être suffisant !!!Et je rajouterai des chayotes pour faire une jolie couche dessous (mon plat devait être trop grand !) A refaire ! Merci mille fois pour cette super recette !!

    1. Super !
      Pour la stevia, tu peux aussi la remplacer par 2cs d’erythritol comme ça tu ne devrais plus avoir le goût désagréable.
      Personnellement, je ne le sens pas ce goût, mais la perception de chacun est différente 🙂
      J’espère que tu l’apprécieras mieux la prochaine fois !

  4. EXCELLENT !!!! Stevia remplacée par de l’Erythritol. Effectivement le citron est primordial pour ce petit goût acidulé. Déjà fait 3 fois. Ne pas hésiter à laisser les chayotes caraméliser plus longtemps. Un délice.

    1. Ravie que cette recette de crumble te plaise !
      Oui le citron ça change tout ! 😀

      Merci pour ton retour Stéphanie !

  5. bonjour,fait et refait et les non céto sont surpris pensent manger pomme ou poire ….et moi mon “manque” de fruits ,merci,belles journées

  6. Suggestion pour pouvoir tout de même manger des pommes, poires et autres fruits : les fermenter dans de l’eau avec des grains de kéfir de fruits, jusqu’à ce que tout le goût sucré soit parti, bien les égoutter, les cuire puis les “sucrer” à l’érythritol. Ils seront plus mous que les fruits cuits encore frais, mais on peut aussi les dorer à la poêle plutôt que de les faire bouillir. Non sucrés ils sont terriblement fades, mais une fois additionnés d’érythritol ou de votre édulcorant préféré, leur parfum revient très agréablement !

Laisser un commentaire

Fermer le menu