Les 10 erreurs à éviter quand on débute la diète cétogène.

Commencer l’alimentation cétogène, ça peut être le stress ! On doit changer ses habitudes alimentaires, on se demande en permanence si on fait les choses bien comme il faut. Pour vous relaxer un peu, on est sympa, en plus des conseils de base, on vous donne les 10 conseils essentiels pour être sûrs de ne pas faire trop de bêtises au début !

1 – Trop faire attention à la balance

Soyons honnêtes, la plupart du temps, quand on vient à l’alimentation cétogène, c’est pour perdre du poids ! Mais dans la pratique, le fait d’améliorer sa santé grâce à la céto peut prendre plusieurs formes différentes. Meilleure énergie, meilleures mensurations, meilleur moral, etc… Si en plus on fait de l’exercice, la prise de muscle peut complètement compenser la perte de gras sur la balance. Sans oublier que la perte de gras n’est pas linéaire: certains vont perdre immédiatement, certains vont commencer à perdre au bout de quelques jours ou quelques semaines, et quasiment tout le monde va connaître des périodes de plateau pouvant aller de quelques jours à quelques semaines, c’est NOR-MAL 🙂

Notre conseil: Ne pas se stresser et se concentrer sur l’adoption des bonnes pratiques. Vous êtes aussi libres de prendre vos mensurations et de surveiller l’évolution de celles-ci, souvent c’est un indicateur bien meilleur que le poids 🙂

2 – Avoir peur du gras – oublier le but de l’alimentation cétogène

Nous avons tous entendus, toute notre vie, que le gras ce n’est pas bon, que ça va nous faire grossir, que ça va nous tuer. Et même quand on attaque la céto, difficile de perdre ce réflexe mental. En conséquence, on peut avoir tendance à ne pas prendre assez de gras dans son alimentation au départ, alors que le but EST d’augmenter sa consommation de gras pour habituer le corps à l’utiliser comme source d’énergie !

Huile dolive cétogène

Oubliez donc les dogmes et n’oubliez pas: le gras c’est la vie! Sauf…

3 – Manger les mauvaises graisses – acides gras hydrogénés

En alimentation cétogène, on cherche à se concentrer sur les graisses animales, pour leur forte teneur en acides gras saturés ayant un effet positif sur la diminution de l’inflammation. On va en revanche essayer absolument d’éviter les huiles de céréales ou de fleurs (riches en Omega-6, source d’inflammation), et encore plus les acides gras hydrogénés (gras raffinés, dangereux pour le coeur et la circulation). Donc exit la margarine (à bannir) et votre huile de tournesol ou de colza.

Dans le doute, on reste simple et on se concentre sur des valeurs sûres. Bonjour beurre, crème, gras animal, huile d’olive, et huile de coco 🙂

Tournesol
Adieu l’huile de tournesol !

4 – Penser à court terme

On ne le dira jamais assez: l’alimentation cétogène c’est un marathon, pas un sprint. Nous ne somme pas ici pour faire un régime. Nous sommes ici pour retrouver une meilleure santé grâce à notre alimentation.

Pas de Sprint en cétogène

Du coup, on ne se stresse pas parce qu’on a pas perdu de poids. On ne lâche pas tout parce qu’on a craqué pour la soirée pizza avec les copains. A la place, on accepte que sur tout long trajet, il y a des petits défauts, des petites erreurs. Et ensuite, on reprend les bonnes habitudes, parce qu’on sait qu’on est en train d’essayer de changer de vie 🙂

5 – Confondre glucides et sucre

On revient au plus terre à terre ! C’est basé sur l’expérience mais plusieurs fois des personnes que l’on suit nous ont envoyé la photo de l’étiquette de tel ou tel produit en nous disant : “C’est bon pour la céto ça non ? Il n’y a même pas 1g de sucre dedans !”. Tout ça pour voir que, oui, 1g de sucre, mais 40g de glucides !

En France, on parle des sucres rapides et de sucres lents, et les glucides, c’est la famille qui comprend tous ces sucres! Donc quand on regarde les étiquettes pour savoir comment tel ou tel aliment peut s’intégrer dans notre alimentation, on regarde bien la ligne GLUCIDES, c’est avec ça qu’il faut compter 🙂

6 – Oublier ses électrolytes et son hydratation

Boire-de-leau

Les électrolytes sont des minéraux permettant de conduire les signaux électriques dans notre corps. Les plus classiques dans l’alimentation sont le sodium, le potassium et le magnésium. Et en manquer conduit à tous les symptômes désagréables de la grippe céto. En alimentation cétogène, on a tendance à conserver moins d’eau dans le corps, et donc à perdre des électrolytes avec. Il faut donc bien faire attention à en consommer suffisamment. Et bien évidemment à boire régulièrement pour rester bien hydraté 🙂

Pour le sodium, simple, il suffit de faire attention à manger assez salé. Pour le potassium et le magnésium, favoriser les aliments riches dans ces électrolytes, comme l’avocat ou les épinards. Il y en a plein d’autres, il suffit de faire des recherches…

7 – Ne pas faire ses recherches

En alimentation cétogène, on va à l’encontre de quasiment tous les conseils traditionnels en nutrition. Du coup c’est très important de savoir pourquoi on le fait: la réponse ne peut pas simplement être “Parce que je suis des gens sur internet qui le font. ¨ :p

Prenez tous les conseils que l’on vous donne avec un brin de scepticisme, faites vos recherches, lisez des livres, lisez des études. SACHEZ réellement pourquoi vous faites cela. D’une, c’est la meilleure source de motivation possible. De deux, cela vous permettra d’être plus sûr de vous dans ce que vous entreprenez 🙂

Sinstruire sur l'alimentation cétogène

8 – Ne pas écouter son corps

L’alimentation cétogène fonctionnant principalement au niveau hormonal, cela signifie que petit à petit, on peut recommencer à se faire confiance, à écouter sa sensation de faim ou de satiété. Hé oui, tout ça, c’est principalement dirigé par les hormones, bien plus que par la volonté.

Par conséquent il est important de choisir un rythme alimentaire qui nous convient. C’est-à-dire ne pas manger tout simplement parce que c’est l’heure alors qu’on ne ressent pas spécialement la faim. Où à l’inverse se retenir de manger alors qu’on est affamé après une grosse séance parce que “on a déjà assez mangé aujourd’hui”.

On s’écoute et on se fait confiance! Pas besoin de se stresser.

Méditation en cétogène
No stress

9 – Se stresser

D’une, le stress, c’est désagréable. De deux, le stress génère un surplus d’une hormone appelée le cortisol. On ne va pas faire un cours sur le sujet (tout de suite 😉 ), mais dans les grandes lignes, sachez qu’en avoir en surplus dérègle vos mécanismes d’appétit et de stockage de graisses (entre autres effets désagréables).  C’est ballot, c’est justement ce qu’on cherche à réparer.

Mieux vaut attaquer ce mode de vie de façon détendue, en s’autorisant des petites erreurs et en apprenant en cours de route. Si on se stresse à tout vouloir faire parfaitement dès le départ, on risque d’être contre productif (et de ne pas apprécier le voyage 🙂 ).

Imparfait et Zen, ça sera toujours mieux que “Jamais assez bien” et stressé 🙂

10 – Ne pas assez dormir

Le dodo, c’est comme le gras: c’est la vie. Manquer de sommeil a un effet dévastateur sur notre forme, notre vitalité, notre volonté, et même notre intelligence. Et accessoirement, ça favorise aussi la prise de gras.

Alors on essaye d’apporter chaque jour à notre corps le repos dont il a besoin et qu’il mérite. C’est comme ça qu’on démarre la journée suivante du bon pied 🙂

Koala dodo cétogène
Zzzz…

Vous avez des questions? Posez-les en commentaire en-dessous de l’article, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Et surtout n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Cet article a 13 commentaires

    1. Merci à toi Olivier! Venant d’un connaisseur et praticien comme toi, ça fait plaisir 🙂

  1. Bonjour,
    Pourquoi éviter l’huile de Colza? Oui il y a des omega 6 mais dans un ratio parfait avec les oméga3. Ce n’est pas 0 omega6 qu’il faut mais un ratio de l’ordre 1/3 a 1/5 avec les Omega 3. Il est preferable de mesurer ce ratio plutôt que bêtement eviter cette huile.

    1. Bonjour Francis,
      En fait, le problème c’est qu’on trouve bcp d’omega 6 dans d’autres aliments et que cela déséquilibre facilement le ratio approprié. Après, le vrai probleme, c’est que c’est une huile qui n’existait pas dans l’alimentation il y a encore 100 ans. A la base l’huile de colza c’est une huile qui était fabriquée pour l’industrie, il n’y a que dans les années 60 qu’on a commencé à en manger.
      D’autre part, le colza, ce n’est pas un oléagineux, c’est une fleur, donc la quantité de transformations nécessaires pour obtenir de l’huile de colza en fait un produit hautement transformé, ce qu’on veut éviter car fortement inflammatoire pour le corps.
      Pour ces raisons, nous avons préféré le déconseiller aux personnes débutant ce mode d’alimentation pour leur simplifier la vie. Ensuite, chacun est libre de faire ses propres recherches et de prendre les décisions qui lui conviennent 🙂

  2. Hi! C’est moi, Miey! Merci beaucoup pour ton article! très intéressant!

    1. Ravie que tu apprécies notre site ! Merci à toi pour ton retour 🙂

      Tu t’es lancé dans la céto ou tu es encore en phase de découverte ?

  3. Tout est trés clair ! Bravo. Question, et le chocolat ? … bien sur je parle du bon et d’au moins 75%

  4. Super article! Merci 😊

  5. Bonjour, ma question est peut-être bête, mais il y a une chose que je ne comprend pas :
    Avec tout le gras que l’on doit manger, même si notre corps ce met à puiser dans le gras, on continuera à en ajouter encore plus … Est-ce parce que on en dépense plus que l’on en mange ?
    En tout cas merci pour toute les informations.

    1. Bonjour Marion ,

      Ta question n’est pas bête du tout, elle est tout à fait logique.
      En fait, pendant le premier mois en céto, on conseille de consommer plus gras car beaucoup d’entre nous avons appris à diminuer au maximum les matières grasses dans notre alimentation. Notre conseil est là pour se réconcilier avec le gras et pour donner au corps l’information qu’à partir de maintenant c’est le gras qu’il doit brûler pour sa source d’énergie, et non plus les glucides.
      Une fois cette période d’adaptation passée, si l’objectif est de perdre du poids , le mieux est de baisser un peu sa consommation de lipide puisqu’à ce moment là, c’est dans les stocks que le gras va être puisé.

  6. Merci pour cet article qui aide les débutants comme moi en effet je me demande toujours si je fais bien ou mal. Cet article va m’aider. Merci

Laisser un commentaire

Fermer le menu